mercoledì 23 agosto 2017
you are here: Home arrow Notizie arrow Ricerche arrow Une étape importante franchie dans la lutte contre les cancers professionnels
Une étape importante franchie dans la lutte contre les cancers professionnels Stampa E-mail
Inserito da Editor   
mercoledì 19 luglio 2017

FONTE ETUI.IT

 
 

Le Comité des représentants permanents (Coreper) a approuvé le 11 juillet 2017 le projet de compromis négocié entre la présidence maltaise du Conseil et le Parlement européen en ce qui concerne la première phase de la révision de la directive sur les cancérogènes et mutagènes au travail. Le texte établit une série de valeurs limites d’exposition professionnelle (VLEP) qui devraient permettre d’améliorer sensiblement la protection des travailleurs.

 
 

Le texte de compromis constitue une avancée réelle par rapport à la proposition législative que la Commission avait formulée en mai 2016.

Les éléments positifs du compromis sont les suivants :

1)    La VLEP pour le chrome hexavalent sera de 0,005 mg/m³ à l’issue d’une période de transition de cinq ans. Pendant cette période de transition, la VLEP ne pourra pas dépasser 0,01 mg/m³, sauf pour la soudure et d’autres procédés qui génèrent des fumées où elle ne pourra pas dépasser 0,025 mg/m³. Initialement, le Parlement européen avait adopté un amendement ramenant cette VLEP à 0,001 mg/m³, tandis que la Commission européenne se prononçait pour une valeur 25 fois plus élevée qui impliquait un niveau très élevé de risque (1 cancer du poumon par dix travailleurs exposés) ;

2)    La VLEP des poussières de bois dur sera fixée à 2 mg/m³ à l’issue d’une période de transition de cinq ans. Initialement la Commission se prononçait pour une VLEP de 3 mg/m³ ;

3)    Le principe d’une surveillance de la santé des travailleurs ayant été exposés à des agents cancérogènes est introduit dans la directive. Celle-ci limitait auparavant la surveillance de la santé à la période pendant laquelle des travailleurs étaient exposés à des substances cancérogènes. Si l’on tient compte du fait que la plupart des cancers apparaissent de nombreuses années après l’exposition, cet amendement devrait contribuer à sauver de nombreuses vies ;

4)    Le débat le plus important concernait l’inclusion des substances toxiques pour la reproduction dans le champ d’application de la directive. Cette extension était demandée par le Parlement. Le compromis introduit une disposition légalement contraignante dans la directive suivant laquelle la Commission devra réexaminer cette question au plus tard en 2019.

Par contre, sur la silice cristalline, le compromis n’a malheureusement pas permis d’avancer de manière significative par rapport aux propositions initiales de la Commission. La VLEP de 0,1 mg/m³ est maintenue. La Commission devra, à l’occasion du prochain rapport quinquennal sur l’application de la directive envisager si elle considère nécessaire de réduire cette VLEP. Le Parlement européen s’était prononcé pour une VLEP de 0,05 mg/m³ à l’issue d’une période de transition de 10 ans. La différence entre ces deux VLEP est de l’ordre de 2000 morts par an.

Avec ce compromis, la première phase du processus de révision de la directive est pratiquement terminée. La deuxième phase est en cours avec une proposition formulée par la Commission en janvier 2017 qui porte sur cinq nouvelles VLEP. La troisième phase est annoncée pour le début de l’année 2018.

« Ce compromis reflète des différences importantes entre les deux institutions qui adoptent la législation. Le Parlement européen avait réuni une majorité écrasante en faveur d’une protection renforcée des travailleurs contre les risques de cancer avec 85% des voix. Le Conseil des Ministres était extrêmement divisé. Deux Etats se sont opposés à l’ensemble des amendements du Parlement (le Royaume-Uni et la Pologne). Ils s’en tenaient à l’approche minimaliste de la Commission. Une dizaine d’Etats étaient disposés à accepter les amendements du Parlement. Les autres occupaient des positions intermédiaires ou n’avaient pas défini de position claire », analyse Laurent Vogel, chercheur à l’ETUI.

« Il faudra maintenir la pression pour que la VLEP sur la silice cristalline soit révisée dans un proche avenir. Ce sont des milliers de morts qui pourraient être évitées. Il faudra aussi veiller à ce que les substances toxiques pour la reproduction soient intégrées dans la directive en 2019 », ajoute-t-il.

< Prec.   Pros. >
Eu Cookies
Informativa Generale sull'applicazione della norma  " Individuazione delle modalità semplificate per l'informativa e l'acquisizione del consenso per l'uso dei cookie" (Gazzetta Ufficiale n. 126 del 3 giugno 2014) per saperne di più >>> clicca qui 


Notizie Salute Sicurezza Lavoro Ambiente
Aggiornamenti


GLI AGGIORNAMENTI DI DIARIO PREVENZIONE RIPRENDERANNO IL 30 AGOSTO

BUONE VACANZE

Evidenze


Rinasce l’archivio del Crd


Diego Alhaique



Una mattina di primavera del 1999 squillò molto presto il telefono di casa. Era Gastone Marri. Mi comunicava che l’archivio del Centro ricerche e documentazione rischi e danni da lavoro (Crd) stava per essere mandato al macero. Leader della Cgil nel periodo più ricco e intenso della partecipazione diretta dei lavoratori alle lotte di fabbrica contro la nocività delle condizioni di lavoro, Marri aveva ideato il Crd, l’aveva fortemente voluto e poi diretto, dalla sua costituzione nel 1974. Sapeva bene, quindi, l’immensa perdita di memoria storica che una tale evenienza avrebbe comportato. L’archivio giaceva abbandonato in quella che era stata la sua sede, a Roma, in viale Regina Margherita, in un appartamento al primo piano di un vecchio palazzo umbertino, in affitto al Centro unitario dei patronati, che però da lì a poco l’avrebbero lasciato. 


continua ---> leggi tutto


Newsletter


Vuoi ricevere la newsletter

di diario prevenzione 

gratuita nella tua email ?



Per iscriverti alla lista

clicca >> qui

La newsletter è gratuita: riceverai al tuo indirizzo e-mail una rassegna stampa quindicinale contenente le principali novità pubblicate su riviste e siti italiani e internazionali che si occupano di prevenzione negli ambienti di vita e di lavoro. La newsletter di diario prevenzione è il mezzo migliore per aggiornarsi.









Podcast









Ambiente Lavoro Salute - Podcast di Diario Prevenzione 

25 luglio  2017 - puntata n° 47
a cura di Gino Rubini

In questa puntata parliamo di 

- La precarietà nella professione di giornalista, rischi per la salute. Un numero monografico della Rivista HesaMag 15 - 2017


- MIOPI ALLO SPECCHIO - A proposito della cultura dei genitori che si oppongono alle vaccinazioni dei figli

- ATTACCO AL CAPITALE UMANO DEL SSN ( da saluteinternazionale.info)

- Rinasce l’archivio del Crd  di Diego Alhaique



(34 MINUTI)



Per ascoltare le puntate

clicca 


***


Emeroteca Rss

EMEROTECA RSS
di diario prevenzione



i titoli degli articoli e/o degli abstract appena pubblicati dalle Riviste scientifiche più importanti in materia di ambiente lavoro e salute.

EMEROTECA RSS


OH&S Global News
OH&S GLOBAL NEWS

Health and Safety NewsWire from Hazards

Act Now !

Act NOW!

I contenuti di diario prevenzione sono distribuiti con licenza Creative Commons Attribuzione - Non commerciale 2.5 Unported
Privacy Policy

visite dal 23 settembre 2013